PRÉSENTATION DU PROJET ERASMUS + :

Le projet européen Erasmus + « Être humain – Vivre ensemble » (EHVE) a pour objectifs :

  • de renforcer et démultiplier les programmes éducatifs sur le vivre ensemble en Europe, en partageant, en adaptant et en renforçant les ressources et l'expérience de la campagne Mission H « Être Humain - Vivre Ensemble » menée par Les Petits Débrouillards en France ;
  • de développer la coopération transnationale dans le domaine de l'éducation et de la formation.


Ce projet Erasmus + implique, entre 2017 et 2019, cinq partenaires, issus de quatre pays européens :

  • Les Petits Débrouillards (France), en charge de la coordination du projet ;
  • le TJFBG (Technische Jugendfreizeit und Bildungsgesellschaft gG) (Berlin, Allemagne) ;
  • la Cooperative Controvento (Cesena, Italie) ;
  • les clubs des Petits Débrouillards ASBL (Bruxelles, Belgique) ;
  • le Département de psychologie de l'Université de Bologne - Unibo (Bologne, Italie), en charge de l’évaluation du projet.

Ce projet doit permettre à chaque pays partenaire de bénéficier d’outils pédagogiques pertinents et adaptés à leurs territoires ; de favoriser les échanges de pratiques, la coopération, la co-construction en matière de pratiques pédagogiques innovantes ; de former un nombre significatif d’éducateurs sur les territoires afin d’enrichir les pratiques éducatives ; et de favoriser l'accès à une offre éducative formelle et non formelle de qualité pour les jeunes, en incluant notamment les moins privilégiés.

Ce projet Erasmus+ s’appuie sur l’adaptation et la diffusion dans les pays partenaires de bonnes pratiques en matière de sensibilisation au vivre ensemble, à la citoyenneté et au dialogue interculturel. Les bonnes pratiques de ce projet correspondent à la réalisation et à l'animation sur le territoire français d'activités issues des 3 parcours de la mallette pédagogique « Être humain – Vivre ensemble » conçue par l'Association des Petits Débrouillards (France) en partenariat avec la Fondation Lilian Thuram d'éducation contre le racisme.

MISE EN ŒUVRE DU PROJET ERASMUS + (2017-2019)

Chaque pays partenaire est amené à créer des consortiums locaux (2 en Allemagne, 2 en Italie, 2 en Belgique et 8 en France), constitués d'acteurs de l’éducation formelle et non formelle, pour mettre en place le projet sur son territoire.

Dans chaque pays, les membres de chaque consortium réalisent un diagnostic des ressources et des besoins de leur territoire d’intervention, afin de faire des recommandations pour adapter les parcours « Être humain – Vivre ensemble » originaux, rendus disponibles en français, en italien et en allemand, à leur contexte local, et en tirer au minimum un parcours spécifique par consortium.

Ces parcours spécifiques sont ensuite testés par les consortiums auprès de nombreux jeunes, dans des cadres éducatifs formels et non formels durant l’année 2018.

Des formations seront proposées durant le 2e semestre 2018, afin de disséminer ces outils pédagogiques, la démarche pédagogique utilisée et la méthodologie d’adaptation.

D’autres temps de dissémination et de communication sur ce projet seront proposés jusqu’en mars 2019 en fonction des opportunités relevées lors de la mise en œuvre par les parties prenantes, mais aussi lors d’événements locaux ou nationaux.

Au terme du projet, les parcours pédagogiques spécifiques seront diffusés sous format numérique par les différents partenaires.

Lors des différentes phases du projet, l’Université de Bologne (Italie) mène une évaluation des méthodes de travail et de l’impact des outils issus des différents consortiums.


Ainsi, d’ici 2019, le projet Erasmus + « Être humain – Vivre ensemble » pourra mettre à disposition de tous :

  • Une pédagogie originale au service de la participation des enseignants, des éducateurs, des jeunes, entre ateliers de pratiques, débats et événements « grand public » ;
  • Des outils pédagogiques spécifiques adaptés aux besoins et aux problématiques locales ;
  • Des formations et des animations pour démultiplier et disséminer l'impact du programme « Être humain – Vivre ensemble ».

PRÉSENTATION DES PARTENAIRES

Les Petits Débrouillards (France)

Depuis 1984, ce mouvement d'éducation populaire propose aux enfants et aux jeunes des activités scientifiques et techniques et participe de manière significative aux débats de société sur l’éducation, la culture et la recherche scientifique.

Il contribue à la définition des enjeux éducatifs contemporains (éducation à l’esprit critique, aux questions sur l’environnement, le climat, le numérique, le vivre ensemble...) et favorise le développement de nouvelles pratiques par ses actions éducatives sur le terrain.

Organisé en réseau, il contribue à former des citoyens actifs, curieux et informés, capables d’opinions réfléchies et critiques, acteurs de la construction de leur monde.

Site internet : www.lespetitsdebrouillards.org


Le TJFBG (Allemagne – Berlin)

Il a été fondé en 1991 dans le but de relier le contenu scientifique et technique aux préoccupations éducatives. Reconnu par les services de la jeunesse dans l’État de Berlin, il est bien développé et actif dans de nombreux domaines de l’éducation auprès des enfants, des jeunes et des personnes handicapées. Il met également en place des formations pour les enseignants et les éducateurs.

Orienté surtout vers les activités scientifiques et techniques, la formation multimédia et l’intégration de personnes handicapées, le TJFBG travaille principalement avec les écoles, dans le cadre d’une coopération entre l'école et les services de la jeunesse et de loisirs. Il développe aussi des activités auprès des crèches, ainsi qu’un travail social et une assistance éducative dans les clubs scolaires et de jeunes.

Site internet : www.tjfbg.de/


La Coopérative « Controvento » (Italie - Cesena)

Acteur de l'éducation non formelle et de la formation, Controvento travaille au niveau local, national et euro-méditerranéen, en partenariat avec les administrations publiques, les universités, les centres de recherche, les associations scientifiques et les écoles.

Elle développe et coordonne des projets collaboratifs locaux et européens impliquant les jeunes (enfants, adolescents et jeunes adultes, italiens et étrangers) afin de promouvoir la tolérance et l’identité européenne, l’autonomie, et la participation civique dans la société. Elle accompagne également les jeunes dans des formations sur la science, le développement durable, le vivre ensemble et l’engagement civique.

Site internet : www.coopcontrovento.it/index.php/it/


L’Unibo - Département de psychologie de l'Université de Bologne (Italie - Bologne)

Fondée en 1088, cette université est considérée comme la plus ancienne d’Europe occidentale et l’une des plus importantes institutions d’enseignement supérieur en Europe. Le Département de Psychologie de L’Université de Bologne, articulé sur deux sièges (Bologne et Cesena), couvre tous les domaines d’intérêt de la psychologie.

Les enseignants chercheurs de ce département participent à plusieurs programmes de recherche internationaux. Certains sont aussi en charge de recherches et d’interventions participatives dans la communauté, en particulier auprès des jeunes, en coopération avec les acteurs du territoire. Encourager la participation des citoyens permet ainsi de développer et mettre en valeur leurs compétences et favoriser l’apprentissage afin d’améliorer le bien-être et la qualité de la vie.

Site internet : www.unibo.it/it


Les clubs des Petits Débrouillards ASBL (Belgique - Bruxelles)

Il s’agit d’une association d’éveil scientifique et technologique, fondée en Belgique en 1996, et issue d'un élan d'origine québécoise. Son action est guidée par un ensemble de convictions et de valeurs éducatives : faire découvrir les sciences et les technologies en s'amusant, cultiver le plaisir de comprendre, donner le goût de la démarche scientifique et développer le sens du partage.

Elle invite le public, et les enfants en particulier, à s'ouvrir à la solidarité par des actes citoyens, s'appuyant sur la culture scientifique et technique comme support pédagogique.

Site internet : www.lespetitsdebrouillards.be/

PRÉSENTATION DES CONSORTIUMS

Les membres des consortiums regroupent des associations thématiques et d’éducation populaire, des acteurs sociaux, des écoles primaires, des collèges, des lycées, des universités, des mairies, des collectifs de citoyens… Suite aux réunions organisées en 2017, voici les axes d’adaptation envisagés :

LES 8 CONSORTIUMS FRANÇAIS

CONSORTIUM « GRAND EST - MEUSE »

(Verdun et Bar-le-Duc)

  • Contexte local : projet « Questionne tes stéréotypes et préjugés » autour des liens police-habitants : volonté de former des policiers sur les parcours pédagogiques et de les associer à des animations Petits Débrouillards, afin de créer du lien social.
  • Thème : adapter les parcours « stéréotypes » et « diversité culturelle » au travers des liens police/habitants.
  • Public : jeunes (9-17 ans) - animations de rue, dans les centres sociaux et les écoles.

CONSORTIUM « GRAND EST - MOSELLE »

(Metz et autres quartiers de Moselle)

  • Contexte local : double projet en place :
    • « Questionne tes stéréotypes et préjugés » autour des liens police-habitants : volonté de former des policiers sur les parcours pédagogiques et de les associer à des animations Petits Débrouillards, afin de créer du lien social ;
    • « Citoyen’Science Clubs » : projet collectif commun inter-quartiers avec des adolescents et des jeunes adultes sur les questions d'être humain et de vivre ensemble.
  • Thème : adapter les parcours « stéréotypes » et « diversité culturelle » au travers des liens police/habitants.
  • Public : jeunes (9-17 ans) - animations de rue, dans les centres sociaux et les écoles.

CONSORTIUM « BRETAGNE - FINISTÈRE »

(Brest, Quimper, zones rurales...)

  • Contexte local : collaboration depuis 2011 autour d'actions sur la sexualité et la vie affective avec le planning familial, l'Agence régionale de la santé, l'Université de Brest… Dans ce cadre, des étudiants de Master ont initié un questionnaire pour mettre en place une enquête de terrain sur les représentations de la sexualité des 18-25 ans.
  • Thème : sexe, genre et sexualité et vie affective. Adaptations possibles sur le consentement, le respect de l'autre, le respect de la vie privée, les réseaux sociaux, le renforcement de la prévention des infections sexuellement transmissibles...
  • Public : lycéens (15-18 ans) ; jeunes adultes - foyers de jeunes travailleurs (18-25 ans).

CONSORTIUM « PACA - MARSEILLE »

(quartier du Frais Vallon et de la Rose)

  • Contexte local : projet de découverte des métiers scientifiques et techniques mis en place avec un collège et une association d’éducateurs de rue.
  • Thème : les stéréotypes à travers la recherche et la découverte des métiers scientifiques et techniques (avec intégration des questions de genre, de lieu de vie, de stéréotypes...).
  • Public : écoles primaires, collèges.

CONSORTIUM « PACA - NORD VAUCLUSE »

(Carpentras, Bedaride, Sorgue et Monteux)

  • Contexte local : zones très sinistrées en terme de discrimination et forte pauvreté. Mise en place d'un collectif « transmission citoyenne » pour faire des animations régulières sur les discriminations.
  • Thème : adaptation des parcours sur le thème des stéréotypes.
  • Public : écoles primaires et collèges.

CONSORTIUM « ÎLE-DE-FRANCE - AUBERVILLIERS »

(échelle de la ville)

  • Contexte local : projet avec des CE2 sur un ABCdaire des mots du vivre ensemble et soucis locaux sur le racisme anti-chinois (grosse zone d'import/export...).
  • Thème : travailler sur un parcours racisme à destination des primaires et des adolescents.
  • Public : primaires, collèges et lycées (ateliers et animations de rue).

CONSORTIUM « ÎLE-DE-FRANCE – PARIS 19e »

(échelle d'un quartier)

  • Contexte local : volonté de créer une dynamique entre différents partenaires du 19e arrondissement de Paris.
  • Thème : réfléchir à une boîte à outils pour les enseignants/animateurs, avec une entrée par problèmes rencontrés dans le collège (mini-parcours qui répondent à une question précise, en fonction des besoins identifiés).
  • Public : collégiens.

CONSORTIUM « ÎLE-DE-FRANCE – GENTILLY »

(échelle de la ville)

  • Contexte local : mise en place d'ateliers intergénérationnels « parents / jeunes enfants ».
  • Thème : adapter des parcours pour les petits (comment vivre ensemble dans une dynamique intergénérationnelle) + réfléchir à des outils d’enquête pour interroger les parents du quartier, à une cartographie de l’occupation des espaces du quartier (fille/garçon, nourriture, personnes âgées et jeunes...).
  • Public : jeunes enfants et adultes (parents ; adultes apprenant le français...).

LES 2 CONSORTIUMS ITALIENS 

CONSORTIUM « ÉCOLE PRIMAIRE »

  • Contexte local : essayer de construire un sens d'appartenance à la classe. Forte discrimination envers les jeunes d’origine étrangère.
  • Thème : travail sur l'identité, la découverte de l'autre (identitaire, culturel, géographique), sur ce qui nous sépare et nous réunit, et sur le sens d'appartenance.
  • Public : jeunes de 9-10 ans.

CONSORTIUM « COLLÈGE »

  • Contexte local : mettre au point un parcours spécifique par classe (âges différents : pour les plus grands : travailler sur les réseaux sociaux, le langage qui blesse). Essayer de partir d'un épisode qui s'est passé dans chaque classe. Faire en sorte que les 3 parcours soient transversaux aux différentes disciplines.
  • Thème : besoins focalisés sur les cours de français qui sont mal vus par les élèves. Proposition de démultiplier certains ateliers dans d'autres classes pas forcement touchées par le problème (les élèves deviendraient ambassadeurs).
  • Public : jeunes de 11-14 ans.

LES 2 CONSORTIUMS ALLEMANDS 

CONSORTIUM « TEAM 1 - BERLIN-WILMERSDORF »

  • Contexte local : école internationale (anglais-allemand) située dans quartier central de Berlin (pas d’enfants en grande difficulté sociale).
  • Thème : adapter le parcours stéréotypes pour les plus jeunes – activités proposées dans le cadre d’heures de « Social learning ».
  • Public : jeunes de 7 à 10 ans de l’école Neslon Mandela.

CONSORTIUM « TEAM 2 - BERLIN – HELLERSDORF ET BERLIN-SIEMENSSTADT »

  • Contexte local :
    • Pusteblume, Hellersdorf : dure structure sociale, pauvreté, diversité : Russes, Vietnamiens et immigrés. Soucis de discrimination. Impact avec l'inclusion ;
    • Von-Moltke, Siemenstadt : structure sociale du quartier : grande diversité de différentes cultures ; beaucoup de langues maternelles différentes. Très faible économie dans le quartier.
  • Thème : inclusion et diversité ; intelligence émotionnelle et sociale ; diversité du langage ; projets de médias dans ce contexte.
  • Public : jeunes de 7 à 10 ans des Écoles Hemuth James-Von-Moltke et Pusteblume.

LES 2 CONSORTIUMS BELGES 

CONSORTIUM « SCHAERBEEK »

  • Contexte local : former les travailleurs sociaux de rue sur le parcours stéréotypes, adapter le parcours stéréotypes avec le public 10-14 ans et les primo-arrivants en vue de créer du lien social, de mieux se connaître pour un meilleur vivre ensemble.
  • Thème : adapter le parcours « stéréotypes » en incluant les questions du genre et de la diversité culturelle.
  • Public : jeunes de 10-14 ans et primo-arrivants.

CONSORTIUM « BRUXELLES-VILLE »

  • Contexte local : adapter le parcours stéréotypes et réaliser des animations avec le public 10-12 ans et les animateurs des maisons de quartier en vue de créer du lien social, de mieux se connaître pour un meilleur vivre ensemble.
  • Thème : les stéréotypes en incluant les questions du genre et de la diversité culturelle.
  • Public : jeunes de 10-12 ans.